Le Parisien

Le Parisien

Arcueil : mue spectaculaire en vue pour la maison Soulas

C’est un lieu historique auquel sont très attachés les habitants d’Arcueil et devant lequel passent de nombreux automobilistes val-de-marnais ou des Hauts-de-Seine.

Coincée entre le centre commercial de la Vache noire, un hôtel, un cinéma et un immeuble d’entreprise, la maison Soulas, qui tient son nom du médecin qui l’occupa avec son épouse sage-femme dès 1925, s’apprête à vivre un changement radical.

Cette meulière de 600 m² datant de 1900, inscrite au titre des monuments historiques, va en effet connaître des travaux conséquents et devenir un restaurant au visuel spectaculaire au printemps 2018.

«C’est une entrée de ville. Il fallait donner de la force au bâtiment. On prévoit donc d’installer une coque en verre. Ce sera comme un écrin et la maison le bijouà l’intérieur », projette Philippe Gorce, l’architecte du cabinet DGLa. Ce cube de 12,93 m de haut, comparable à celui de l’Apple store de la 5e avenue à New-York, permettra aux clients de manger sur le toit ou sur la terrasse même en hiver.

« Ça va permettre d’optimiser le nombre de places assises et d’utiliser la terrasse qui aura une vue magnifique », précise Eric Segond, directeur général de Gidec. Cette société de promotion immobilière commerciale doit racheter le pavillon, devenu après le médecin Maison du projet puis office notarial, à la Sadev 94. La chaîne de restauration italienne Fuxia devrait gérer les lieux avec 243 couverts à la clé, ainsi qu’une partie épicerie.

Les travaux, d’un montant de 3,1 millions d’euros (sans compter l’achat de la maison à 700 000 €), prévoient de restructurer totalement l’espace tout en conservant les cheminées et les boiseries anciennes. « C’est un beau projet avec une grande originalité qui sera un marqueur d’un point de vue urbain et qui respecte l’histoire de la ville », se réjouit Max Staat (PCF), adjoint au développement et renouvellement urbain. L’élu avait fait partie de ceux qui s’étaient mobilisés pour empêcher la démolition de cette demeure au moment de la rénovation de la Vache noire dans les années 2000. « Le docteur Soulas était très connu dans le quartier et son épouse a aidé de nombreuses femmes à accoucher. Cette maison, c’est un trait d’union entre le passé et l’avenir », conclut l’élu. Les travaux pourraient commencer début 2017.

Lire l’article en ligne :
Le parisien 9 Mars 2016